Voyage à An Giang: Où allons-nous?

Voyage à An Giang: Où allons-nous?

Arrivez à An Giang pour contempler la forêt de Tra Su verdoyante, admirer l’aube sur les villages flottants paisibles, et pour comprendre profondément la vie des Khmer.

La traversée de deux fleuves (le fleuve de Tiên et le fleuve de Hâu) ont fait apparaître à An Giang la saison d’inondation qui attire des flots de touristes. En cette saison, les parcelles de rizière, la forêt de cajeputiers de Tra Su, les champs de palmiers à sucre,… portent une nouvelle tenue. En plus, la culture spirituelle est l’une des raisons qui incitent les touristes à aller visiter cette province.

 

La pagode de Rô et la course de taureaux

 

 

Chaque année, à l’occasion de la fête de Dolta (une des grandes fêtes des Khmer, où on rend hommage à ses ancêtres), on va organiser une “compétition ardente” entre les taureaux à la pagode de Rô, qui intéresse de nombreux touristes. Cette fête est vraiment imprégnée de la culture, de la tradition et des caractères typiques des Khmer depuis des centaines d’années. Une parcelle de riz plate avec plus de 200 mètres de long se trouve dans un vaste espace de la pagode de Rô. Le niveau de l’eau n’est pas trop élevé. Tous ces éléments forment “l’arène” des taureaux. Les deux bords sont hauts afin d’assurer la sécurité pour les spectateurs, les visiteurs. Contrôlant un couple de taureaux, étant au dessus d’une herse, les participants doivent se balancer et tenir très bien. Face à la vitesse des taureaux, si un participant tombe par terre, il sera éliminé.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Les participants s’entraînent avant la course
Du point de vue des Khmer, cette course représente une valeur spirituelle particulière. L’équipe gagnante connaîtrait une saison agricole favorable et abondante, la vie est riche et prospère.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Les participants s’entraînent avant la course

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Le bonze de la pagode de Rô

 

La beauté des villages des Khmer

 

 

La communauté khmère s’est installée dans la territoire d’An Giang avant le XVème siècle, et elle y a laissé des empreintes distinctives et impressionnantes. Les Khmer mettent accent sur les produits économiques principaux comme: le sucre de palme, les céramiques artisanales,… Notamment, le métier de céramiste est transmis de manière intergénérationnelle: La mère apprend ce métier à sa fille. Les hommes dans la famille pétrissent et émottent de l’argile, coupent du bois de chauffage. Les femmes mettent en forme les produits. Toutes ces étapes se font tout à fait manuellement, sans la table pivotante, sans aucun équipement.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?La céramique des Khmer

 

À côté du métier de céramiste, les Khmer à An Giang exercent populairement le métier de tisseur. Il faut passer plusieurs étapes avant de commencer le tissage: la teinture de soie, le séchage sous le soleil, le traitement du coton, la reteinture, et le battement de soie. Chaque étape prend beaucoup de temps, nécessite la concentration, la prudence et les efforts, c’est pourquoi une tissure de taille quelconque voit le jour après deux semaines ou un mois.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Le tissage de brocatelle des Khmer

 

Le village des Cham est silencieux et paisible. La maison sur pilotis est le logement emblématique de cette ethnie minoritaire, parce que quand la saison d’inondation frappe la porte des Cham, l’eau envahit toute la région et cela influence négativement la vie des habitants. Habituellement, les enfants jouent dans la cour, avec leurs jouets préférés, tandis que les adultes travaillent laborieusement pour donner naissance à des produits artisanaux ou préparent le repas. La mosquée des Cham est dotée de l’architecture simple. L’intérieur est construit de façon sobre, parce que dans l’idéologie des Cham, Allah est toujours dans le coeur des adeptes.

 

Regarder le village flottant serein sur le pont de Côn Tiên

 

 

Le village flottant de Châu Dôc est un exemple très représentatif de la vie des habitants dans les zones fluviales – Une vie simple, dans une maison oscillant sur un fleuve, avec le déplacement régulier en canot ou en jonque. Avec le temps, les immigrés venant d’autres provinces ont peuplé ce village. Au fur et à mesure, des magasins, des activités commerciales ont surgi.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Le village flottant calme et serein

Voyage à An Giang: Où allons-nous?

Une maison flottante

Sur ce pont de Côn Tiên, de bonne heure, on peut voir les pêcheurs charger des poissons sur un canot pour les transporter vers le marché flottant et puis les vendre aux clients ou aux voyageurs.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?Les pêcheurs et le transport des poissons vers le marché

 

Une douce et joyeuse promenade sur les champs de palmiers à sucre

 

 

Le symbole d’An Giang est le palmier à sucre. À An Giang, vous aurez l’occasion de vous promener sur les champs verdoyants, le vent souffle agréablement et les grands palmiers à sucre dominent les deux bords. Ces arbres de même famille avec l’arec, possèdent une espérance de vie assez longue. Ils grandissent rapidement chaque année. Ils offrent généreusement leur ombrage à des personnes âgées qui veulent se reposer un peu les jours où il fait chaud. Leur ombrage sert de l’abri très efficace. Les enfants jouent au cerf-volant les jours où il vente fort.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?L’aube de loin, derrière les palmiers à sucre

Voyage à An Giang: Où allons-nous?

Les enfants jouent au cerf-volant ensemble

Voyage à An Giang: Où allons-nous?

Explorer la montagne de Sam

 

 

La montagne de Sam se situe au coeur du bourg de Long Xuyên. C’est une destination favorite dans la liste des touristes. La dimension de cette montagne n’est pas notable, mais les chemins sont sinueux et embrassent le flanc. Le coeur de Marie (rose clair), la fleur de lythracées (violettte), le chant des oiseaux,… vous contentent et “décorent” votre excursion, votre conquête de cette montagne.

Voyage à An Giang: Où allons-nous?La montagne de Sam vue de loin

 

An Giang fait rêver les voyageurs non seulement grâce à la saison d’inondation, à la beauté de la forêt de Tra Su, ou à la récolte des fruits toute l’année, mais aussi aux champs de palmiers à sucre, à la fête de la course de taureaux, et aux villages modestes des Khmer. Si vous n’arrivez pas encore à prendre une décision pour votre itinéraire, pourquoi vous ne pensez pas à visiter An Giang?
Retourez à l’accueil: https://coinfrancovietnamien.com/

Découvrez d’autres guides touristiques au Vietnam:

L’ambiance avant la fête du nouvel An lunaire à Hanoi

Les musées à Hanoi à ne pas manquer (P1)

La fête de Tet à Hanoi

Laisser un commentaire