La marionnette sur l’eau – l’âme des champs vietnamiens

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiensLa marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

Né depuis plus de 1000 ans sous la dynastie Ly, le spectacle des marionnettes sur l’eau du Vietnam ou Mua roi nuoc en vietnamien reste l’un des spectacles les plus importants liés étroitement aux coutumes traditionnelles ainsi qu’à la vie quotidienne des paysans Vietnamiens. (Selon les légendes, le spectacle de marionnettes sur l’eau (Roi nuoc) est née sous la règne du roi An Duong Vuong (vers 255 avant JC). Cet art millénaire constitue donc une activité à ne pas manquer sous aucun prétexte lors d’une visite de Hanoi, capitale du Vietnam et du Delta de Fleuve Rouge.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

Certains villages se sitiuant à proximité de Thang Long (l’ancien nom de Hanoi) possèdent leurs troupes d’artistes qui pratiquent les marionnettes sur l’eau. Les villages les plus célèbres pour cette art sont Dao Thuc (district Dong Anh – banlieue de Hanoi) et Dong Ngu (province de Bac Ninh)

À l’ouverture de la pièce, une marionnette au corps arrondi ne portant qu’un pagne sort du rideau et glisse gracieusement sur l’eau en jouant le rôle de narrateur. Recevant une salve d’applaudissements chaleureux de la foule, ce bouffon s’appelant Chu Teu – Monsieur Teu sourit toujours et fait des singeries pour provoquer une ambiance joyeuse et animée. Ensuite, le spectacle commence officiellement et impressionne les spectateurs par les numéros enchanteurs reflétant les activités quotidiennes et les festivals traditionnels des Vietnamiens dans le Delta du Fleuve Rouge.

Les éléments constituant l’art des marionnettes sur l’eau

– La scène sur l’eau: la scène est une pettite maison qui est construite sur un étang ou un petit lac. Sa forrme imite l’architecture des Dinh (les temples – maisons communales du village). Leur nom en vietnammien est Thuy dinh – le temple sur l’eau ou Nha roi – la maison des marionnettes. Au fond de la scène se trouve un rideau en bambou et autour des drapeaux. des éventails, des parasols… Les éléments décoratifs.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiensLa marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

– Les marionnettes: Les marionnettes sont sculptées dans du bois de figuier polies et enfin décorées avec des couleurs vives. D’une hauteur moyenne de 40cm, chaque marionnette comporte deux parties: Le corps à flot et la base qui est immergée. À l’intérieur de la base on installe le mescanisme qui sert à contrôler les mouvements. Le personnage le plus connu est Chu teu – Monsieur Teu, l’homme gros, joyeux et toujours souriant. À l’ouverture des pièces, Teu joue le rôle du narrateur.

– Les marionnettistes: Les artistes se tiennent debout derrière de rideau de fond, avec des vêtements noirs, pantalons imperméables et des bottes en caoutchouc. Il manipulent les marionnettes à l’aide de piquets et les fils qui sont cachés sous l’eau. Le succès de la performance dépend en grande partie de leur habileté.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

– La scénario des pièces: Il exitait environ 400 scénario classiques, parmi lesquels, 30 pièces sont encore populaires. Les spectacles décrivent généralement la vie quotidienne des paysans incluant les travaux agricoles. les activités des fêtes… et l’extrait de quelques contes.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiensLa marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

– La musique: Les spectacles sont rymthmés par un orchestre qui joue des pièces de musique folklorique du delta du Nord et de l’opéra populaire Cheo. La musique sert à animer les spectacles, elle apporte une touche d’émotion au public et aux artistes.

Les personnages de la marionnette sur l’eau

La marionnette sur l’eau, comme personnages, les habitants du village : paysans conduisant les buffles aux champs, la charrue ou la pioche sur l’épaule, athlètes musclés participant à une compétition de lutte organisée à l’occasion d’une fête, pêcheurs à la ligne, pêcheurs à la nasse ou gardiens de canards, paysannes s’adonnant aux travaux des champs : repiquage, décorticage et blanchissage du riz au pilon, ou prenant part aux jeux populaires de l’escarpolette. A côté d’eux, on rencontre aussi des personnages historiques comme les deux soeurs Trung remportant à dos d’éléphants une brillante victoire sur Tô Dinh, Lê Loi debout dans une barque ornée de dragons et recevant l’épée divine offerte par le génie Tortue, ou monté à cheval et décapitant son adversaire Liêu Thang au cours d’une bataille acharnée ; ou encore le général Trân Hung Dao infligeant une grave défaite aux envahisseurs mongols lors de la bataille navale de Bach Dang, au XIIIe siècle.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiensLa marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

Les personnages légendaires ou surnaturels sont rares : on ne les rencontre que dans les danses des immortelles ou dans celles des animaux fabuleux comme le dragon, la licorne, le phénix et la tortue. Tous les personnages sont présentés avec des traits caractéristiques ou symboliques, chacun dans une situation particulière. Il n’y a pas place pour les états d’âme, ni pour l’expression de sentiments complexes.

Le répertoire de la marionnette sur l’eau

Dans son ouvrage très bien documenté sur la marionnette sur l’eau, on a recensé les scènes et les pièces traditionnelles, puis les nouvelles créations. A chaque représentation, une troupe s’arrange pour présenter au minimum une vingtaine de numéros, au maximum une trentaine. Les plus populaires sont les suivants :

– Dôt phao mo co (tirer les pétards et hisser les drapeaux): Il s’agit d’un numéro assez court, présenté au début de chaque spectacle mais qui provoque toujours une surprise. Aux sons du tambour et de la corne du buffle, Têu le meneur de jeu, des baguettes d’encens à la main, allume les pétards suspendus à une perche plantée au milieu de la mare. Les pétards crépitent et on voit jaillir de l’eau plusieurs drapeaux tout secs qui claquent au vent. Dans certains cas, les drapeaux se croisent deux par deux ; dans d’autres, les drapeaux sont hissés au sommet de mâts hauts de cinq mètres. Parfois, au même moment, s’ouvrent deux parasols cachés derrière le dos de deux éléphants placés aux deux extrémités de la scène.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiensLa marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

– Danh ca (la pêche): Plusieurs poissons de taille différente nagent en tous sens. Les plus gros mesurent plus d’un mètre. Un ou deux pêcheurs arrivent avec des nasses et cherchent à les attraper. Ceux qui sont pris s’échappent parfois des nasses et sautent en l’air. On ne sait pas comment les poissons fixés à la perche peuvent ainsi faire des bonds et être rattrapés par les marionnettistes qui les ramènent dans les coulisses.

– Mua Têu: Têu est très populaire. Souvent, il apparaît au début du spectacle pour chanter le prologue, présenter le programme, annoncer les changements de scènes, commenter les travers des habitants sur un ton satirique, provoquer et taquiner les jeunes villageoises. Il est le personnage le plus représentatif et le plus populaire des marionnettes sur eau du Vietnam, incarnant le sens de l’humour et l’optimisme du peuple vietnamien. Dans certains villages, on célèbre le culte de ce Têu dans les temples.

– Câu êch (pêche aux grenouilles): Un pêcheur arrive, tenant sa canne. Une grenouille verte nage à la surface de l’eau, prend dans sa bouche une lentille d’eau, puis plonge. Tout en chantant, le pêcheur lance sa ligne dans la direction de la grenouille. Les spectateurs crient : “La grenouille a déjà mordu à l’appât. Tirez !”. Le pêcheur tire sa ligne ; à l’extrémité du fil, la grenouille, prise à l’hameçon, s’agite. Comment la grenouille peut-elle se détacher de la perche et de son support pour s’accrocher à l’extrémité du fil de la canne du pêcheur ? Comment peut-on cacher les fils destinés à faire bouger la grenouille lorsque, détachée de son support, elle continue à s’agiter ? De telles questions, qui restent sans réponse, donnent un grand intérêt à ce numéro.

La marionnette sur l'eau - l’âme des champs vietnamiens

On dit que la marionnette sur l’eau est consiféré comme l’âme des champs vietnamiens. Ce n’est pas un théâtre grandiose et somptueux qui vous attend, mais plutôt un espace aquatique convivial où vont apparaitre des figures plein de charme humoristique. Cet art apparu au XIème siècle est intimement lié à la riziculture en eau, et devient populaire dans presque toutes les communautés de la cité Thang Long ainsi que dans les troupes artistiques d’autres provinces du Tonkin. Inspirée des scènes de la vie quotidienne, on trouve souvent dans chaque séance, un village rural en miniature avec des maisons communales et des festivités traditionnelles. Les spectacles très colorés, mis en scènes sur la surface de l’eau, donnent vie aux poupées métaphores de la vie rurale, des paysans et aussi des animaux, les personnages des légendes et contes populaires.

Se cachent derrière un rideau, les marionnettistes qui déploient assidument leurs mains ainsi que leurs soins minutieux pour faire jouer les figures. Le marionnettiste, doté d’une habileté et d’un dévouement éprouvé, insuffle aux poupées une âme propre à chaque personnage. Les représentations font principalement écho aux activités quotidiennes, les us et coutumes transmis d’une génération à l’autre, sous l’angle tantôt optimiste vis-à-vis des difficultés, tantôt ironique envers les maux sociaux.

Laisser un commentaire