Expérience à découverte de Don Det et Don Kon au Laos

Découverte de Don Det et Don Kon

Si Phan Don, les 4000 iles en laotien, sont un véritable havre de paix. Situé à l’extrémité sud du Laos, cet archipel est composé de petites îles paisibles perdues au cœur du Mékong. Sur Don Det, l’atmosphère est détendue et hors du temps. Les magnifiques paysages naturels et l’accueil des habitants font de Don Det un endroit parfait pour se détendre et recharger ses batteries.

En savoir plus: Les expérience utiles pour les voyageurs au Laos

Découverte de Don Det et Don Kon

En arrivant aux 4000 iles après le pire voyage en bus en 3 mois de voyage en Asie du sud-est, je suis totalement HS et je ne pense qu’à une seule et unique chose, me doucher et me reposer quelques heures.

Le bus nous dépose au petit matin au bout d’une route sans issue. La question est, sommes-nous à Don Kon ou Don Det ? N’étant pas en état de comprendre où je suis et n’ayant ni la force ni l’envie de me décider entre séjourner sur l’ile de Don Kon ou Don Det, je me dirige vers l’hébergement le plus proche et demande une chambre.

Découverte de Don Det et Don Kon

Cela étant, je pense être à Don Kon qui est mon premier choix. D’après mon guide voyage, l’ile de Don Det est très festive et en ce moment j’ai une énorme envie de calme absolu.

Après une douche (une des meilleures de ma vie) et une sieste, je pars à la découverte de l’ile en vélo sous une chaleur tropicale et réalise que je ne suis ni à Don Det ni à Don Kon mais sur une ile appelée Don Khong ! Pas facile de s’y retrouver avec toutes ces « Don » (iles) !

Cette courte escale d’une nuit sur l’ile de Don Khong m’aura permis de visiter l’ile et surtout goûter à la spécialité de l’ile le poisson chat cuit dans des feuilles de bananier. Un plat est très fin (malgré son aspect) et vraiment délicieux.

Si vous avez l’occasion de passer par les 4000 iles et que vous recherchez du calme, l’ile de Don Khong est une excellente alternative à Don Det et Don Kon. Je précise que malgré ce qui est écrit sur mon guide de voyage les iles de Don Det et Don Kon sont également calme. Il suffit de s’éloigner du centre du village de Don Det plus bruyant et festif.

En route vers l’ile de Don Det

Le lendemain, je quitte Don Khong en barque. Je me pose tout de même encore la question est-ce que je vais plutôt sur Don Det ou Don Kon ?

A en croire mon guide, le village de Don Det est bruyant et fréquenté par les touristes venant faire la fête toute la nuit.
Que faire ? Je ne voudrai pas me retrouver dans le nouveau Vang Vieng !

Je décide de couper la poire en deux en m’installant dans une petite guesthouse sur l’ile de Don Det proche du pont qui la relie à Don Kon, c’est-à-dire à 20 minutes de vélo du village de Don Det.

En débarquant à Don Det, je découvre avec bonheur, le paradis du bungalow et du hamac.

La plupart des bungalows de Don Det sont construits sur pilotis avec terrasse surplombant le Mékong. Beaucoup sont vieillots, certains avec toilettes partagées, certains avec toilettes à la turc. Il faut en visiter quelques-uns avant de faire son choix.

Découverte de Don Det et Don Kon

Aujourd’hui, je loue un vélo au propriétaire de mon bungalow et pars vers le village de Don Det pour me faire une idée plus précise de cet endroit que mon guide de voyage qualifie de festif. Très vite je m’aperçois que mon vélo n’a pas de frein. Heureusement l’ile est plate mais c’est pas très confortable tout de même surtout que mes tongs sont déjà très usées.

En arrivant au village, j’entends crier mon nom. C’est la troupe d’anglais et d’irlandais rencontrés il y a quelques jours plus tôt aux grottes de Kong Lor. C’est génial de se retrouver ici. Le groupe s’est agrandit d’une canadienne et d’un américain. Que des anglophones.

On s’installe sur la terrasse d’un restaurant pour admirer le coucher du soleil. Un magnifique coucher de soleil aux tons orangés et violets, un spectacle de toute beauté. On reviendra tous les soirs sur cette même terrasse tellement le coucher de soleil est incroyable et aussi parce qu’on est tombé amoureux de l’adorable portée de chiots que l’on a de suite adopté.

Entre l’état des freins de mon vélo et la route en terre qui mène à ma guesthouse et qui n’est pas éclairée, je décide de quitter la joyeuse bande d’anglophones avant que la nuit ne soit complètement tombée et passe une soirée tranquille dans mon hamac sur la terrasse de mon bungalow. Paradise !

L’activité principale sur les iles Si Phan Don est le farniente mais pour tout de même se dégourdir les jambes, on peut visiter les cascades de Khone Phapheng qui se trouvent sur l’ile de Don Kon. Pour s’y rendre, on traverse le pont qui sépare les iles de Don Det de Don Kon. Le passage d’une ile à l’autre est payant et comprend l’entrée pour les chutes d’eau de Khone Phapheng.

Je loue à nouveau un vélo auprès de ma guesthouse. Le propriétaire m’assure qu’il a réparé les freins du vélo. Je lui fait confiance.

Découverte de Don Det et Don Kon

Après avoir visité les chutes d’eau, je continue la découverte de l’ile et emprunte un chemin caillouteux et pentu qui mène à un restaurant. C’est à ce moment là précis que mes freins décident de me lâcher à nouveau !

Obligé de me faire tomber pour éviter de finir la tête la première dans le restaurant qui se trouve au bas du chemin. Heureusement je m’en sors avec quelques égratignures. Plus de peur que de mal. Je décide de me balader le long du Mékong (sous une chaleur tropicale) pour me remettre de mes émotions.

Découverte de Don Det et Don Kon

Sur le chemin du retour, je croise mes amis anglophones et après un petit crochet par chez moi pour m’équiper en lumière et changer à nouveau de vélo les freins ayant à nouveau lâché, je repars pour un nouveau coucher de soleil et une soirée qui sera bien arrosée.

Les couchers de soleil se succèdent mais ne se ressemblent pas. Chaque soir un nouveau spectacle s’offre à nous !

Laisser un commentaire