Le “nem ran” – un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

Le "nem ran" - un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

Le « nem ran » ou rouleau de printemps est certainement l’un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne à l’étranger. Il a été classé par le site touristique américain CNN Travel dans la liste des plats les plus appréciés des touristes étrangers.

Ces fameux « nem rán » sont connus au Vietnam avec des versions variées selon les régions, en fonction de la composition de la farce notamment. Les végétariens en ont aussi des variantes adaptées à leur régime alimentaire. Son nom se décline sous différentes appellations selon les régions : « nem rán » dans le Nord, « cuốn ram/chả ram/chả cuốn » dans le Centre et « chả giò » dans le Sud.

On peut entendre parler du « Nem chua » – porc fermenté ayant le goût aigre, du « Nem cuon » – rouleaux de printemps, du « Nem tai » qui se consiste des lamentes d’oreilles du cochon bouillies mélangés avec de la farine de riz torréfié ou encore du « Nem lui » – brochettes de porc grillé enrobé de branches de citronnelle.

Le "nem ran" - un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

Nem cuon » – rouleaux de printemps

Le "nem ran" - un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

Nem lui

Concernant les ingrédients, de manière générale De manière générale, il faut préparer les galettes de riz, du porc haché, de la chair de crevette, les champignons noirs parfumés séchés, des germes de soja, des vermicelles de soja et des jaunes d’œuf. Au niveau des légumes, on peut ajouter un peu de carottes ou de chou-grave pour remplacer les germes de soja et beaucoup de familles ajoutent également de la chair de crabe de mer dans la garniture pour lui donner un goût d’océan. il faut savoir que chaque famille vietnamienne a sa propre recette du nem, surtout au niveau de la garniture, et que la version varie en fonction des 3 régions du Vietnam… Ce plat se sert principalement avec des nouilles ou du riz.

Le "nem ran" - un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

Remplir un nem est assez compliqué et la technique varie selon les régions. Cependant, ces 7 ingrédients sont indispensables:

– De la poitrine de porc hachée, (ou de la crevette ou de la chair de crabe)
– De la ciboulette ou de l’échalote emincée,
– Du champignon appelé “Oreille du diable”,
– Du champignon parfumé,
– Des vermicelles,
– De la carotte et d’autre légumes,
– Des jaunes d’oeuf qui élève apportant de l’adhésivité entre lé ingrédients.

Les ingrédients seront mélangés dans un bol.

Puis, le cuisiner place une à deux cuillères pour en mettre dans une galette de riz, en étalant en ligne la garniture. Le cuisiner commence à rouler la garniture, ferme les deux bouts pour tenir des ingrédients et continue à rouler jusqu’à la fin de la galette.

Pour la cuisson, les nems seront frits dans l’huile, jusqu’à ce qu’ils atteignent la couleur caramélisée et le croquant de la pâte.

La préparation des nems peut durer toute une matinée. Et l’on peut manger du “bun nem”, un plat constitué de vermicelles de riz et de nem, accompagné d’une sauce nuoc-mam préparé avec du vinaigre, du sucre, de l’ail et de piment rouge émincé. Le « nem rán » est un plat souvent servit lors des occasions spéciales, les fêtes traditionnelles notamment les repas du Têt.

La sauce nuoc-mam

Cependant, ce qui rend le nem vietnamien, le plat authentique du Vietnam, c’est aussi du à son assaisonnement. Le nem est à tremper dans une sauce de poisson agrémentée par un peu de sucre, de citron, d’ail et de piment.

Le "nem ran" - un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne

De nos jours, du à l’importation et la popularisation des produits laitiers comme la sauce mayonnaise, fromage et autres, le nem vietnamien commence à avoir plusieurs variante: les nems de fruits de mer, où le rembourrage est fait avec différents fruits de mer et de légumes émincé, mélangé avec de la mayonnaise qui remplace les jaunes d’oeuf.

Le nem après que le roulage fut trempé dans un oeuf, couvert de chapelure et frit jusqu’ à ce qu qu’il croustille, pour être déguster. Ce nem est trempé non pas du nuoc-mam mais dans de la sauce pimentée ou c’est possible aussi de les tremper dans de la mayonnaise.

Laisser un commentaire